MÉDIA . CONSEIL . STRATÉGIE - Un service "PR" performant

[LIEUX - CULTURE] L'AÉROSOL

FRICHE URBAINE POUR CULTURES CITADINES 

Après le succès de sa première saison, L’AEROSOL célèbre à nouveau la Street Culture. La réouverture du Temple des cultures urbaines c’est la promesse de plusieurs mois de festivités, de dégustations, d’art, de sport et de réflexion sur la notion de vivre, faire et créer ensemble.

I Relations presse I 

L'AÉROSOL

Le propos est de faire de cette occupation temporaire sur ce site industriel un espace permettant à la fois de s’interroger collectivement sur la manière de réinventer le quartier, de construire un trait d’union entre la Chapelle et Rosa Parks afin d’amorcer la transformation en véritable quartier de ville.

Sa programmation, résolument tournée vers les arts urbains, s’articulera autour d’un MUSÉE dédié au STREET ART, une exposition majeure d’oeuvres de street artistes reconnus issues des plus grandes collections internationales. S’y mêleront également musique, danse, ateliers, sport, débats et rencontres autour d’un espace de convivialité.



QUI S’INSCRIT DANS LA VIE DU QUARTIER ET EN DYNAMISE LA TRANSFORMATION

L’AEROSOL est ouvert au plus grand nombre en rendant l’accès libre à de nombreux événements et en pratiquant une politique tarifaire modérée sur l’ensemble des activités proposées. La programmation tiend compte du rythme du quartier (fêtes, animations, marchés, ...). La qualité, le confort, le bien-être, la simplicité, la convivialité et le bon-esprit sont les gages de la popularité du lieu et de sa fréquentation.


1 Musée de Street Art
1 mur de 300m sur les quais dédié au graffiti1 espace d’expression pour les danseurs
1 espace de glisse
1 lieu de convivialité et d’animation du quartier

1 espace bar - restauration / 1 dancefloor roller (indoor / outdoor) /


C NEWS : « Le street art trouve sa place à Paris »
BFM
: « L’Aérosol : un temple du street art en plein cœur du 18ème arrondissement »
TÉLÉRAMA
: « le boom des lieux culturels dans le grand Paris »

« Cachée dans le 18ème arrondissement, la nouvelle caverne d’Ali Baba du street art »

RFI
: « L’Aérosol, le nouveau temple du graff et du street art à Paris »
LE JOURNAL DU GRAND PARIS
: « L’Aérosol réconcilie temporairement, la SNCF et le graffiti »
LE PARISIEN
: « Ne cherchez plus, voilà l’endroit le plus cool de Paris »
REVOIR PARIS
: « L’Aérosol, c’est de la bombe ! » 
LE MONDE :
« Street art : 5 visites pour faire le mur »

LES ECHOS :
« L’adresse à ne pas manquer pour tous les amoureux du street art »

GRAZIA :
« Aérosol : un nouvel espace dédié au street art à Paris »
LE MONITEUR :
« Avec l’Aérosol, SNCF Immobilier donne un nouveau coup de peinture à une ancienne friche ferroviaire »


Entrée du Musée 5€ ( Tous les 1ers dimanches du mois le musée sera gratuit )